Vous êtes ici

L’enseignement supérieur français est-il compétitif ?

enseignement-superieur-competitivite.jpg
IF Lab
Leviers de croissance
mercredi 22 février 2017 8h30/10h

27 av. de Friedland 75008 Paris (salle de la verrière)

Le IF Lab du 22 février sera l’occasion de débattre avec des décideurs publics et économiques des enjeux liés aux mutations du marché mondial de l’enseignement supérieur et à la place qu’y prennent les acteurs français.

Fermer

L'Institut Friedland, établissement de la CCI Paris Ile-de-France, collecte ces données afin de répondre à votre demande et au-delà vous tenir informé de son activité. Conformément à la loi du 6 janvier 1978, vous disposez  d’un droit d’accès aux données vous concernant auprès du correspondant à la protection des données à caractère personnel cpdp@cci-paris-idf.fr. Vous disposez  également d'un droit de modification, de rectification et de suppression de ces données  auprès de contact@institut-friedland.org ou en cas de difficulté, auprès de cpdp@cci-paris-idf.fr

Les établissements d’enseignement supérieur tendent à ressembler  à des entreprises en concurrence sur un marché mondial. La notion de compétitivité, synonyme d’excellence académique, doit désormais pleinement s’entendre dans son acception économique (condition de la profitabilité).

Comment se positionnent les acteurs français ? Comme le luxe ou l’aéronautique, l’enseignement supérieur est-il une spécialité française qui pourrait s’affranchir des contingences économiques ou, comme le reste des entreprises françaises exportatrices, souffre-t-il de handicaps qui l‘empêcheront de bénéficier d’un marché en pleine expansion ?

  • Bernard Ramanantsoa, Directeur Général honoraire, HEC Paris
  • Frank Bournois, Directeur Général, ESCP Europe
  • Eric Cornuel, Directeur Général, EFMD- European Foundation for Management and Development
  • Jean-Luc Biacabe, Chef économiste, Institut Friedland