Vous êtes ici

Les entreprises face au défi de l’anticorruption

anticorruption-economie-international.jpg
Décembre 2018
Par Nathalie Kaleski
Environnement de l’entreprise

Dans la lutte anticorruption, la vertu est-elle toujours récompensée et le vice toujours sanctionné ? Au-delà de l’aspect moral, cette question soulève de nombreux enjeux économiques, tant pour les États que pour les entreprises. La corruption semble créatrice de valeur pour les entreprises qui y recourent, c’est l’une des explications de son essor dans le monde.

Choisissez votre durée : 
J'ai du temps

Avec la croissance des échanges internationaux, ce phénomène s’est généralisé.

Longtemps perçue comme « l’huile dans les rouages » de l’économie, elle est devenue un très gros « grain de sable », tant ses implications macroéconomiques et sociétales sont négatives.

Pour l’endiguer, les États ont imposé de nouvelles règles en matière de probité économique. La violation de ces dernières expose les entreprises et leurs dirigeants à de lourdes sanctions pouvant aller jusqu’à ébranler leur pérennité.

Ainsi, en application de la loi américaine anticorruption, 132 entreprises ont payé plus de 9 milliards de dollars de 2008 à 2016.

Face à la montée en puissance d’un cadre normatif mondial, les entreprises ont dû s’adapter et intégrer les nouvelles règles dans leurs organisations.

Deux ans après la promulgation de la loi Sapin 2, est-ce la solution adaptée et quel est son impact sur les entreprises ?